Covid: une aide psychologique mobile renforcée

Frank Vandenbroucke (SP.A),  le ministre fédéral de la Santé.
Frank Vandenbroucke (SP.A), le ministre fédéral de la Santé. - Belga.

En décembre, le chiffre sonnait comme le tocsin : 22 % des Belges étaient déprimés, selon Sciensano. Et le confinement prolongé bien au-delà des vacances de carnaval a poursuivi le travail de sape auprès de la population. A tel point qu’aujourd’hui, lutter contre le mal-être est devenu aussi urgent que vaincre le virus. Une réalité dont le Codeco a pris acte.

Elles sont de trois types. La première vise à généraliser les séances de discussion collective organisées dans les universités et hautes écoles du pays. Car l’enseignement à distance renforce l’isolement et la détresse des étudiants les plus fragiles mais nourrit également l’anxiété, la peur de l’échec. Ces séances de groupe doivent permettre de rassurer ces jeunes et de leur offrir un lieu d’expression. Un budget de 1,5 million a été prévu afin de garantir la gratuité de celles-ci.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct