lesoirimmo

Carte blanche: journée internationale du 8 mars, les droits des femmes sont-ils en crise?

Les métiers dits « de première ligne » – c’est-à-dire surexposés au risque de contamination – restent très majoritairement exercés par des femmes.
Les métiers dits « de première ligne » – c’est-à-dire surexposés au risque de contamination – restent très majoritairement exercés par des femmes. - Pierre-Yves Thienpont.

Après une année de crise liée à la pandémie de covid-19, la journée internationale de ce 8 mars est l’occasion de se questionner sur la situation des droits des femmes.

Les mesures décidées par le gouvernement fédéral depuis mars 2020 ont eu un impact négatif sur les droits des femmes à de nombreux égards. Ces mesures ont été révélatrices d’inégalités qui existaient d’ores et déjà de longue date entre les femmes et les hommes, et la crise sanitaire n’a fait que les accentuer.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct