Turquie: avoir 18 ans sous Erdogan, une génération entre espoirs et doutes

Des milliers d’étudiants, brandissant des pancartes «La jeunesse vaincra», sont descendus dans les rues d’Istanbul ces dernières semaines pour dénoncer la nomination d’un proche du président Erdogan à la tête de leur université.
Des milliers d’étudiants, brandissant des pancartes «La jeunesse vaincra», sont descendus dans les rues d’Istanbul ces dernières semaines pour dénoncer la nomination d’un proche du président Erdogan à la tête de leur université. - Reuters

Reportage

Il y a 18 ans, quand Recep Tayyip Erdogan accédait au pouvoir, Ugur ouvrait les yeux dans un hôpital d’Istanbul. Ses parents, des gens pieux et conservateurs venus des rives de la mer Noire, fêtèrent les deux événements avec un mélange similaire de joie et de fierté.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct