Assassinat d’un homosexuel à Beveren: «Il y a les sourires de façade, mais l’homophobie est encore bien là»

C’est dans ce parc de Bevern que le corps de David P. a été retrouvé samedi.
C’est dans ce parc de Bevern que le corps de David P. a été retrouvé samedi. - Belga.

L’assassinat de David P., 42 ans, un homosexuel dont le corps sans vie a été retrouvé dans un coin isolé d’un parc de Beveren samedi, a choqué l’ensemble du monde politique, qui a réagi en masse. Le quadragénaire aurait répondu à un rendez-vous par le biais d’un site de rencontres, et il aurait ainsi été piégé par trois jeunes qui l’ont battu à mort. Le Premier ministre, Alexander De Croo, s’est dit « profondément choqué », la ministre de l’Intérieur, Annelies Verlinden, a déclaré qu’il n’y a « pas de place pour la violence homophobe » et la secrétaire d’État à l’Égalité des genres et des chances, Sarah Schlitz, a promis que le gouvernement travaillerait à « davantage de prévention, de meilleures possibilités de signalement et un procès efficace. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct