À Saint-Guidon, Anderlecht expérimente le service public en mode «ultralocal»

Désormais, à Saint-Guidon, gardiens de la paix, agents de propreté et policiers de proximité partagent les mêmes locaux, sous la supervision d’une «manager de quartier», Naziha Ayad (à gauche).
Désormais, à Saint-Guidon, gardiens de la paix, agents de propreté et policiers de proximité partagent les mêmes locaux, sous la supervision d’une «manager de quartier», Naziha Ayad (à gauche). - HATIM KAGHAT.

Forte d’un long parcours dans l’administration anderlechtoise puis au cabinet du bourgmestre, Naziha Ayad assure connaître sa commune sur le bout des doigts. Aujourd’hui, son terrain de jeu se resserre néanmoins d’un cran. Première « manager de quartier » de la commune, elle a pour mission de devenir les yeux et les oreilles du quartier de la Vaillance. Elle bénéficie pour cela d’un poste d’observation de choix : la nouvelle « antenne de proximité » que la commune vient d’installer à l’ombre de la collégiale Saints-Pierre-et-Guidon.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct