lesoirimmo

Elke Van den Brandt: «Les embouteillages, ce n’est pas la faute des cyclistes, c’est parce qu’il y a trop de voitures»

Elke Van den Brandt: «Les embouteillages, ce n’est pas la faute des cyclistes, c’est parce qu’il y a trop de voitures»
Mathieu Golinvaux.

Est-ce que la ministre dispose de données d’utilisation des pistes cyclables qui justifient le fait que, sur tous les axes majeurs de la ville, une bande de circulation ait été supprimée pour en faire une piste cyclable ? Il n’y a pas assez de vélos pour justifier qu’on leur donne une place aussi importante. (Sergio)

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct