lesoirimmo

Chronique: Femmes perdues dans un tunnel

Loujain al-Hathloul, militante des droits humains en Arabie Saoudite.
Loujain al-Hathloul, militante des droits humains en Arabie Saoudite. - Reuters

Les femmes ont été à l’honneur cette semaine, a-t-on proclamé ici et là la bouche en cul-de-poule. Est-ce si sûr ?

Faut-il célébrer comme une grande victoire féministe, le changement de nom du tunnel Léopold II bombardé Annie Cordy ?

Tandis que le boulevard en surface, éclairé par le soleil et peuplé de milliers d’habitants, reste dénommé Léopold II, son sous-sol effrayant, pollué, fermé chaque fois qu’on a envie de s’y aventurer, se voit coller le nom d’une femme. Dr Freud, sors de ce tunnel !

Pourquoi ne pas avoir donné le nom d’Annie à un music-hall (dépoussiérant par exemple l’Ancienne Belgique), à un parc, une fontaine ? A l’heure du politiquement correct tous azimuts, l’interprète de Cigarettes, whisky et petites pépés méritait d’être mieux à l’honneur pour tous les dérapages qu’elle a glorifiés !

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct