Le ramier, cible de choix à Mons et Liège

Le ramier est-il menacé par les trop nombreuses autorisations de destruction? Pour la Ligue, ça ne fait pas l’ombre d’un doute.
Le ramier est-il menacé par les trop nombreuses autorisations de destruction? Pour la Ligue, ça ne fait pas l’ombre d’un doute. - D.R.

Y a-t-il quelque chose de plombé dans le ciel de Mons ? Pour la Ligue de protection des oiseaux, c’est clair. Elle vient de déposer un recours devant le Conseil d’Etat attaquant les autorisations données par la direction locale du Département de la nature et des forêts (DNF) pour la destruction plus de 74.000 pigeons ramiers entre janvier et juin 2020. Dans le même battement d’ailes, la LRBPO attaque la direction de Liège, coupable d’avoir accordé la mise à mort de 3.200 volatiles entre janvier et avril 2020.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct