lesoirimmo

A Liège, les difficultés de Liberty Steel inquiètent les syndicats

A Liège, les difficultés de Liberty Steel inquiètent les syndicats
REUTERS.

Péril sur Liberty Steel Belgique. Le 8 mars, la société Greenshill – spécialisée dans les financements à court terme et principal créancier du groupe sidérurgique – a annoncé sa faillite, plaçant de facto la trésorerie de la filiale du groupe Liberty dans une situation difficile. Face à cette absence de liquidités, ArcelorMittal, le principal fournisseur des sites de Liège et Dudelange, a immédiatement décidé de suspendre ses approvisionnements, créant une incertitude autour des quelque 780 emplois sur place.

« C’est une trahison », assène Jordan Atanasov, secrétaire régional du syndicat CSC Metea. « Nous demandons fermement que le groupe Liberty prenne ses responsabilités et sorte Liège de cette situation qui met en péril la pérennité des sites ainsi que les emplois. Les travailleurs ne méritent pas cette situation et nous n’accepterons pas d’être lâchés sur le bord de la route. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct