lesoirimmo

Archéologie: «Les manuscrits de la mer Morte n’ont pas tout révélé»

Bonne pioche pour ces archéologues transportant ce qui serait le plus vieux panier du monde. Une autre trouvaille importante, à côté des fragments de textes bibliques écrits en grec très ancien.
Bonne pioche pour ces archéologues transportant ce qui serait le plus vieux panier du monde. Une autre trouvaille importante, à côté des fragments de textes bibliques écrits en grec très ancien. - AFP

Entretien

Ce serait l’une des découvertes historiques les plus importantes depuis celle des manuscrits de la mer Morte, entre 1947 et 1956. « Pour la première fois depuis environ 60 ans, des fouilles archéologiques ont mis au jour des morceaux d’un parchemin biblique », assure l’Autorité israélienne des antiquités tout en précisant que l’opération visait à lutter contre le pillage du patrimoine. Le squelette d’un enfant momifié vieux de 6.000 ans, ainsi qu’un panier datant de 10.500 ans, probablement le plus vieux du monde, ont également été trouvés lors des fouilles.

Hans Ausloos est professeur à l’UCLouvain et maître de recherches FRS-FNRS, spécialiste des manuscrits de la Bible. Il dit toute l’importance de cette découverte.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct