Un an de confinement - Après un an de crise, l'inégalité des aides à l'horeca entre Régions toujours pointée

La première fermeture s'est étendue du 14 mars au 8 juin tandis que la deuxième date du 19 octobre, avec une perspective de réouverture au 1er mai prochain, selon l'annonce du dernier comité de concertation, moyennant une évaluation de la situation épidémiologique et le respect d'un protocole sanitaire strict.

Au-delà du droit passerelle (1.614,10 euros avec charge de famille et 1.291,69 euros sans, même si un service traiteur a été mis en place) versé mensuellement aux indépendants depuis mars dernier par le gouvernement fédéral (doublé depuis octobre), les Régions ont également accordé des primes aux entreprises des secteurs touchés par l'obligation de fermeture aux premier et deuxième confinements. Des allocations de chômage temporaire ont en outre été octroyées aux employés dans l'impossibilité de travailler.

C'est principalement les aides régionales, qui ont fonctionné d'après un système de montant unique, qui sont pointées du doigt.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct