lesoirimmo

Jakob Bro, Arve Henriksen et Jorge Rossy: une merveille de sérénité mélancolique

Jakob Bro, chemise à fleurs et palmiers, moins lyrique que dans son album.
Jakob Bro, chemise à fleurs et palmiers, moins lyrique que dans son album. - Mike Højgaard.

Jakob Bro est un fabuleux mélodiste, qui peint des paysages sonores comme avec de l’aquarelle. C’est ce que j’avais écrit à propos de Returnings, l’album de 2018 enregistré avec le quartet du guitariste danois, accompagné du trompettiste danois Palle Mikkelborg, du batteur norvégien Jon Christensen et du contrebassiste américain Thomas Morgan. Et je pourrais le dire tout autant pour ce Uma Elmo, d’un grand lyrisme nostalgique.

Bro a joué avec Bill Frisell, Paul Motian, Joey Baron, Tomasz Stanko, Paul Bley, Lee Konitz, Kurt Rosenwinkel, mais il semble bien que c’est dans ce trio-ci qu’il donne la pleine mesure de son grand talent d’architecte de paysages musicaux magnifiques comme des champs de blés dont les épis se balancent lentement sous l’effet d’un vent léger. Ses comparses sont le trompettiste norvégien Arve Henriksen et le batteur espagnol Jorge Rossy, inimitables. Cet album s’appelle Umo Elmo, les deuxièmes prénoms de ses deux enfants.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct