Un impôt de crise? La «taxe corona» du PTB ne fait pas recette

Le PTB, par la voix notamment de Raoul Hedebouw, défend toujours sa «taxe corona», proposée il y a bientôt un an: un prélèvement exceptionnel de 5% sur la partie du patrimoine excédant trois millions d’euros.
Le PTB, par la voix notamment de Raoul Hedebouw, défend toujours sa «taxe corona», proposée il y a bientôt un an: un prélèvement exceptionnel de 5% sur la partie du patrimoine excédant trois millions d’euros. - Photo News.

Demander une contribution aux plus aisés pour financer une partie de la facture du covid ? L’idée fait débat, notamment chez nos voisins français. Ainsi, un grand patron, Louis Gallois, proposait récemment la mise en place d’un « impôt temporaire de solidarité sur le revenu des plus aisés », dont le produit permettrait de secourir les personnes les plus durement frappées par la crise économique, et notamment les jeunes.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct