lesoirimmo

A Bruxelles, la lutte contre la discrimination raciale à l’embauche est encore longue

Mohamadou Mbedoum connaît toutes les nuances de la discrimination à l’embauche, il les a éprouvées cinq ans durant. © Hatim Kaghat.
Mohamadou Mbedoum connaît toutes les nuances de la discrimination à l’embauche, il les a éprouvées cinq ans durant. © Hatim Kaghat.

Actiris Inclusive, le service anti-discrimination de l’organisme bruxellois dédié à l’insertion sur le marché du travail des chercheurs d’emploi, a récemment soufflé sa première bougie. En décembre 2019, Actiris marquait effectivement le coup au niveau belge mais aussi européen en devenant le premier service public de ce type à intégrer dans sa structure interne une cellule de signalement des cas de discrimination et de suivi spécifique à l’attention des personnes y étant confrontées. À l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale qui se tient ce dimanche, un premier bilan s’impose.

En 2020, le service a reçu 215 signalements pour des cas de discrimination à l’embauche, apprend-on. Est-ce beaucoup ou est-ce peu ? C’est en réalité un peu des deux à la fois.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct