lesoirimmo

Kesako?

Kesako?
EPA.

Les chiffres montent : contaminations, hospitalisations, soins intensifs, taux de positivité, taux de reproduction du virus, avec deux foyers actifs, les entreprises et les écoles. Mais pour le reste ? Ce vendredi soir, pour la première fois de l’ère « De Croo - Vandenbroucke », le diagnostic est posé mais les mesures pour casser la chaîne de contamination sont nébuleuses. Et semblent surtout refléter un gros différend politique.

Malin celui qui a compris ce qu’il va se passer à l’école. Quel est ainsi le but de ce renvoi de la patate chaude aux ministres de l’Enseignement qui ont un week-end pour accoucher de mesures additionnelles qui protégeront des enfants – et leurs parents – et des professeurs pourtant déjà bardés de protocoles en tous sens depuis des mois ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct