La semaine infernale d'Isabelle Durant

 La semaine infernale d'Isabelle Durant

Quand Daniel Ducarme, président du PRL, pourfend sa passivité - aussi pour détourner les projecteurs de son ministre des Finances (Didier Reynders), épinglé la semaine dernière -, lorsqu'Elio Di Rupo, patron du PS, regrette qu'elle n'ait pas fait face à la colère des routiers en les rencontrant dimanche, la crédibilité et la force de frappe de la ministre écolo sont mises en cause. Une fois de plus. Comme en janvier, lorsque le Premier ministre, Guy Verhofstadt, la contraignit à l'atterrissage forcé, reprenant en main son dossier d'interdiction des vols commerciaux de nuit à Bruxelles-National.

La militante modèle, ex-infirmière et enseignante propulsée secrétaire fédérale d'Ecolo malgré l'absence d'expérience politique, ne serait-elle pas à la hauteur de sa fonction de vice-Première? Elle cumule en tout cas un double handicap.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct