lesoirimmo

Etats-Unis: la crise migratoire s’aggrave à la frontière mexicaine

Depuis plus de deux semaines, ils sont 800 enfants en moyenne, parfois en très bas âge, à franchir la frontière, de l’Arizona au Texas.
Depuis plus de deux semaines, ils sont 800 enfants en moyenne, parfois en très bas âge, à franchir la frontière, de l’Arizona au Texas. - Reuters

Dès son premier jour à la Maison Blanche, Joe Biden avait promis de tout changer à « la frontière ». La construction du fameux « mur » de Donald Trump, son prédécesseur, était stoppée net, ainsi que la politique impitoyable face aux immigrants clandestins. Le nouveau président, jurait-il, serait plus humain, envers les migrants venus d’Amérique centrale, financerait des programmes de réhabilitation des cultures et de lutte contre la violence dans leurs pays d’origine, et faciliterait le chemin d’accès à la citoyenneté américaine pour des centaines de milliers de « dreamers », ces enfants de moins de 16 ans nés sur le sol américain de parents entrés illégalement. Les Etats-Unis allaient enfin redevenir cette terre d’accueil pour les persécutés, et tous les pauvres hères fuyant violence, misère, corruption, réchauffement climatique au Honduras, au Venezuela, au Salvador et au Guatemala.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct