lesoirimmo

Comité de concertation: on reparle d’un train de mesures fortes pour un délai court

Frank Vandenbroucke n’a pas dévié de sa ligne. Le ministre de la Santé plaide pour des mesures fortes pour contrecarrer l’envol de l’épidémie.
Frank Vandenbroucke n’a pas dévié de sa ligne. Le ministre de la Santé plaide pour des mesures fortes pour contrecarrer l’envol de l’épidémie. - EPA.

Vendredi dernier, le Comité de concertation se réunissait en urgence en raison de la dégradation des chiffres de l’épidémie. En fait d’urgence, le Codeco a pris quelques mesures d’ajustement (report d’assouplissements divers, notamment en plein air), puis, dimanche, les ministres de l’Enseignement en ont ajouté dans leur secteur : suspension des cours en classe lorsqu’un élève est positif au covid, réunions prohibées en salle des profs, ce genre de choses. Les opinions varient sur la portée réelle des mesures envisagées, mais – et c’est là un point d’entente significatif – pas grand monde, ou personne, n’estime que l’on est à même, après cela, d’endiguer décisivement la progression de l’épidémie. Personne ne communique en ce sens. On évolue dans une sorte d’entre-deux, un silence étrange. Cela, alors que l’on atteint 192 hospitalisations en moyenne par jour (+22 %), un chiffre qui, lorsqu’il était dépassé il y a un mois, provoquait sur-le-champ des réactions immédiates.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct