Trois gendarmes interpellés après la mort de Sémira

Trois gendarmes interpellés après la mort de Sémira

Trois gendarmes ont été interpellés, entendus et mis à la disposition du juge d'instruction qui enquête sur la mort tragique d'une réfugiée nigériane, Sémira Adamu, 20 ans, à bord d'un avion de la Sabena en partance pour Lomé, la capitale du Togo. Le juge devait décider, en début d'après-midi, ce mercredi, de délivrer ou non un mandat d'arrêt à l'encontre des gendarmes.

La jeune femme, que l'Office des étrangers tentait d'expulser pour la sixième fois, s'est débattue. Son escorte lui a appliqué un coussin sur le visage. Elle s'est effondrée et est tombée dans un coma profond. A 21 h 32, elle est décédée aux cliniques Saint-Luc.

La polémique sur le recours à la technique du coussin pour «calmer» les expulsés récalcitrants est ainsi dramatiquement ravivée par la mort de cette jeune femme qui, depuis plusieurs mois, était devenue le symbole de la lutte menée par des associations contre les expulsions massives d'étrangers.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct