Annuler la dette publique: neuf questions pour comprendre le débat

Christine Lagarde, présidente de la Banque centrale européenne.
Christine Lagarde, présidente de la Banque centrale européenne. - Photo News.

Pourrait-on réduire, massivement et d’un trait de plume, la dette publique en zone euro, et ainsi dégager des marges de manœuvre budgétaires ? La proposition n’est pas farfelue. L’Eurosytème – le système européen des banques centrales, qui réunit la Banque centrale européenne (BCE) et les banques centrales nationales – détient aujourd’hui plus d’un quart de la dette publique de la zone euro.

C’est la conséquence de la politique dite d’assouplissement quantitatif, par laquelle l’Eurosystème a racheté massivement des obligations émises par les Etats membres de la zone euro depuis le printemps 2015. En mars de l’an passé, face à la crise, il a décidé d’encore doper ses achats – via un programme additionnel nommé PEPP, le Pandemic emergency purchase programme, doté pour deux ans d’une enveloppe de 1.850 milliards d’euros.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct