Le sort de Louis Tobback dépend désormais du Roi

© Sylvain Piraux
© Sylvain Piraux -

Jeudi soir, le ministre de l'Intérieur, Louis Tobback (SP), a remis sa lettre de démission au Premier ministre, à charge pour Jean-Luc Dehaene de la présenter au Roi. Vendredi matin, ce (nouveau) retrait d'un vice-Premier socialiste flamand n'était toujours pas entériné par le Roi. Pour une bonne raison: Albert II passe la journée à Lisbonne. Ce n'est donc que ce vendredi soir, tard, ou durant le week-end que le souverain pourrait accepter ce départ.

Jeudi soir, Tobback a expliqué que la gendarmerie avait commis une faute dans la préparation de l'expulsion de Sémira Adamu, la jeune Nigériane décédée mardi. Il a lié sa volonté de démissionner au fait qu'on a laissé, dans le détachement de gendarmerie de l'aéroport, un membre du personnel qui s'est rendu coupable de méfaits sérieux à l'égard d'une personne à extrader, et qu'il a été chargé de participer à la délicate mission de mardi midi.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct