lesoirimmo

La chute du gouvernement s’ajoute à la crise du pays

© Pierre-Yves Thienpont
© Pierre-Yves Thienpont -

On court après un gouvernement fédéral depuis les élections législatives du 10 juin 2007. On croyait en avoir trouvé un le 20 mars 2008 lorsqu’au parlement, députés et sénateurs accordaient leur confiance à un Leterme Ie compliqué (cinq partis) mais quasiment de sauvegarde nationale après les longs affrontements communautaires. Ce fut une illusion : neuf mois plus tard, le Premier ministre se rend – ce vendredi soir – au Belvédère pour soumettre au Roi la démission de son exécutif. Le souverain se donne un délai de réflexion. Il réserve sa réponse et « entame ses consultations », communiquait le Palais. C’est bien le moins, tant la situation est explosive. Car il ne s’agit pas seulement de trouver un substitut à Yves Leterme : une question subalterne, presque. Mais de « gérer » sans accident une phase politique délicatissime pour le pays.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct