lesoirimmo

La vente par rendez-vous, un pis-aller pour le commerce non-essentiel

Même les grandes chaînes, dotées de vastes espaces de vente, ne pourront pas accueillir plus de 50 clients sur rendez-vous à la fois.
Même les grandes chaînes, dotées de vastes espaces de vente, ne pourront pas accueillir plus de 50 clients sur rendez-vous à la fois. - Pierre-Yves Thienpont

Dès ce samedi 27 mars, c’est (re-)parti pour un confinement de quatre semaines du commerce qualifié de « non-essentiel ». Ne sont donc pas concernés, exactement comme en novembre dernier, l’ensemble des points de ventes de biens et de services considérés comme… essentiels. Ils restent ouverts avec des restrictions sanitaires inchangées. Un rappel s’impose, même si la liste est longue. Il s’agit des magasins d’alimentation (qui englobent les night-shops et les spécialistes de la nourriture pour animaux), des pharmacies, des détaillants en produits d’hygiène et de soins et de tout ce qui concerne les dispositifs médicaux.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct