Claude Lévi-Strauss de A à Z: un recueil d’une modernité exemplaire

Claude Lévi-Strauss de A à Z: un recueil d’une modernité exemplaire
Sipa/Babelio

Claude Lévi-Strauss fait partie de ces grands noms de la pensée dont les travaux sont peu lus et souvent mal compris, si l’on excepte Tristes Tropiques, ce livre de mémoires à double fond qui débute par le fameux « Je hais les voyages et les explorateurs ».

L’assertion n’est pas le fait d’un folliculaire qui se penserait membre des « happy few » mais d’Emmanuelle Loyer (lauréate du prix Femina essai 2015 pour sa biographie de l’anthropologue), dans sa préface de L’ABéCédaire de Claude-Lévi Strauss, qu’elle vient de publier aux Éditions de l’Observatoire avec Monique Lévi-Strauss, qui fut l’épouse du précité durant 55 ans. Un ouvrage bienvenu et bien fichu pour aborder cette œuvre estuarienne, où se jettent les eaux de l’ethnologie, de l’anthropologie et de la philosophie.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct