lesoirimmo

Attentat de Liège : la chambre du conseil ferme le dossier

Les faits s’étaient déroulés en mai 2018.
Les faits s’étaient déroulés en mai 2018. - Photo News.

La chambre du conseil de Liège vient de rendre son ordonnance dans le dossier de l’attentat de Liège : elle a suivi le réquisitoire qui constatait à l’extinction de l’action publique pour ce qui concerne Benjamin Herman, tué sur place lors de l’intervention policière. Nonobstant la minutieuse enquête menée, souligne la chambre du conseil, aucune autre personne n’a été identifiée comme étant intervenue dans la commission des faits dramatiques dont le juge d’instruction a été saisi. Si le trentenaire avait bien été radicalisé en prison, il l’était déjà depuis des années lorsqu’il a commis les faits et si l’État islamique a revendiqué l’attentat, aucun commanditaire ou complice n’a été identifié.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct