lesoirimmo

Bertrand Tavernier avait le cinéma dans le sang

Bertrand Tavernier avait accepté la présidence des Magritte en 2012 et ce fut l’occasion des retrouvailles avec Marie Gillain, qu’il avait dirigée dans «L’appât» et «Laisser-passer».
Bertrand Tavernier avait accepté la présidence des Magritte en 2012 et ce fut l’occasion des retrouvailles avec Marie Gillain, qu’il avait dirigée dans «L’appât» et «Laisser-passer». - D.R.

boPortrait

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct