Nike, H&M: privilégier les droits humains ou le marché chinois?

Ambiance crépusculaire pour Nike - ici, une boutique à Pékin -, menacé de boycott en Chine.
Ambiance crépusculaire pour Nike - ici, une boutique à Pékin -, menacé de boycott en Chine. - Reuters.

Humeur

C’est peu dire que l’adoption coordonnée ce lundi de sanctions par l’Union européenne, les États-Unis, le Royaume-Uni et le Canada contre des responsables chinois en charge de la répression des Ouïghours a profondément déplu à Pékin. L’onde de choc de cette décision vient notamment d’ébranler deux marques occidentales phares, Nike et H&M.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct