Sommet européen: la Belgique doit avoir droit à une part des 10 millions de doses anticipées, selon Alexander De Croo

Le Premier ministre belge, Alexander De Croo, a suivi avec attention la prestation de Joe Biden (en haut à droite, sur l’écran), invité à rejoindre les chefs d’Etat et de gouvernement européens, réunis en sommet par visioconférence.
Le Premier ministre belge, Alexander De Croo, a suivi avec attention la prestation de Joe Biden (en haut à droite, sur l’écran), invité à rejoindre les chefs d’Etat et de gouvernement européens, réunis en sommet par visioconférence. - Belga

La Belgique doit aussi avoir droit à une part des 10 millions de doses de vaccin anti-covid que BioNTech/Pfizer a promis de livrer de manière anticipée à l’Union européenne, a indiqué jeudi soir le Premier ministre Alexander De Croo, au terme d’un Conseil européen.

Ces doses devaient être livrées en novembre, mais la Commission a pu s’entendre la semaine dernière avec le fabricant pour que ce soit le cas avant l’été. Les ambassadeurs des États membres doivent maintenant s’accorder sur la clé de répartition de ces 10 millions de doses, «dans un esprit de solidarité», selon les conclusions des Vingt-sept. L’objectif sera notamment de répondre au problème des différences de vitesse de fourniture des vaccins.

Près de 50 millions (47,8) millions de doses du vaccin BioNTech/Pfizer ont déjà été livrées aux États membres, dont plus d’un million en Belgique.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct