Au pays carolo de Van Cau, ce héros

Au pays carolo de Van Cau, ce héros

Plus d'un millier de paires d'yeux, d'oreilles et de mains. La salle du Vieux Campinaire est comble, mercredi soir. Le menu officiel du congrès de la fédération socialiste de Charleroi est relégué au dessert. Le plat de consistance attendu, c'est Jean-Claude Van Cauwenberghe. L'ex-ministre-président wallon a promis des explications sur sa démission surprise de vendredi dernier. Et des révélations, sur l'affaire de la Carolorégienne. De quoi attirer le ban et l'arrière-ban du socialisme sambrien.

Le mot d'ordre de mobilisation est bien passé. La salle apparaît conquise, corps unique agité parfois de soubresauts. En arrivant, le bourgmestre carolo Jacques Van Gompel donne le ton : Il faut serrer les coudes.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct