lesoirimmo

Origine du coronavirus: l’OMS suspecte le blaireau-furet

Le blaireau-furet, un suspect dans la transmission du coronavirus.
Le blaireau-furet, un suspect dans la transmission du coronavirus. - AFP

Le blaireau-furet est soupçonné par les experts de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) d’être l’un des intermédiaires possibles de la transmission du coronavirus de la chauve-souris à l’être humain.

Dans leur rapport publié lundi, ces experts évoquent en page 96 une liste d’animaux qui auraient pu jouer ce rôle d’intermédiaire, à savoir le simple chat domestique, le lapin ou le vison, mais aussi des espèces plus rares comme le pangolin ou le chien viverrin (un canidé qui ressemble au raton laveur) qui peuvent être infectées par le coronavirus.

Sras du début des années 2000

Le rapport cite aussi la civette et le blaireau-furet, deux espèces qui avaient été trouvées porteuses du Sras au début des années 2000 dans la province chinoise du Guangdong (sud).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct