lesoirimmo

Coronavirus: tout comprendre aux autotests en sept questions

Coronavirus: tout comprendre aux autotests en sept questions

Prudentes pour ne pas dire réticentes depuis le début de la pandémie vis-à-vis des autotests, les autorités sanitaires belges ont opéré un virage à 180 degrés ce lundi. Le ministre de la Santé, Frank Vandenbroucke (Vooruit, ex-SP.A), a parlé d’une « stratégie 2.0. » même si ce « reset » était annoncé depuis l’automne, avant d’être reporté de projet pilote en projet pilote. Grâce à différentes études et à ce qui s’est fait ces derniers mois aux États-Unis, en France ou encore en Allemagne, la Belgique a finalement décidé de faire confiance à cet outil disponible depuis longtemps. À partir du mardi 6 avril, tous les Belges qui le souhaitent pourront acheter légalement un autotest en pharmacie et sauront en quelques minutes s’ils sont positifs au coronavirus. Une flopée de précisions et règles prudentielles s’imposent toutefois…

1

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct