Attention, autotest: ceci n’est ni un jouet, ni un sésame

Attention, autotest: ceci n’est ni un jouet, ni un sésame
Reuters.

Promis, juré : la prochaine fois sera la bonne. Pour la prochaine épidémie, on sera paré. On aura des masques dans son sac, du liquide hydroalcoolique en mini-spray, on sera vacciné et on sera bardé d’autotests rapides dans notre petite pharmacie maison.

Bon, cette fois-ci, on rame. Le « coronakit » a été constitué au fur et à mesure, avec trop souvent le sentiment que les instruments de protection arrivaient comme les carabiniers d’Offenbach – trop peu, très tard – alors que le virus avait déjà fait des ravages et que la population n’arrivait plus à considérer leur arrivée comme une bénédiction, mais comme un dû.

Et pourtant, chaque nouvel « outil » pave la voie vers la sortie de pandémie, construisant ce bouclier qui nous a tant fait défaut et qui n’est efficace que si ces différents composants sont utilisés, correctement et pas isolément.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct