Laurent de Sutter: «Le droit doit redevenir un instrument de transformation et d’émancipation»

Pour Laurent de Sutter, nous glissons vers un état d’exception continu.
Pour Laurent de Sutter, nous glissons vers un état d’exception continu. - René Breny.

ENTRETIEN

Et si, loin d’être le garant de quelque ordre que ce soit, le droit était surtout une machine à le faire exploser ? C’est à partir de cette proposition, à première vue iconoclaste, que Laurent de Sutter, professeur de théorie du droit à la VUB, a rédigé Hors la loi, un petit essai au sous-titre évocateur : Théorie de l’anarchie juridique.

Platon attribuait aux lois une capacité de maintenir l’ordre et la justice dans la Cité, afin de ne pas sombrer dans l’état de nature, synonyme, en gros, de bestialité. On sait qu’un Nietzsche lui en a beaucoup voulu pour cela… Vous aussi ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct