Climat, biodiversité, pollution...: la Belgique frise la cote d'exclusion dans un rapport de l'OCDE

La ministre fédérale de l’Environnement Zakia Khattabi : «Il ne serait pas honnête de dire que nous sommes surpris».
La ministre fédérale de l’Environnement Zakia Khattabi : «Il ne serait pas honnête de dire que nous sommes surpris». - Pierre-Yves Thienpont.

C’est dit avec les mots de la diplomatie, mais qu’on ne s’y trompe pas : le diagnostic est cruel. L’examen des « performances environnementales de la Belgique » que l’OCDE publie ce mercredi met le doigt où ça fait mal. Climat, biodiversité, renouvelables, économie circulaire, agriculture, qualité de l’air et de l’eau… tous les secteurs sont passés en revue par les experts de l’Organisation de coopération et de développement économiques dont le dernier rapport date de 2007. Une image complète des défis environnementaux auxquels notre pays est confronté. Et surtout la mesure du chemin qu’il reste à parcourir pour atteindre les différents objectifs que la Belgique s’est fixés à elle-même, mais aussi qui lui sont imposés par l’Europe. Un long chemin…

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct