lesoirimmo

Roger Raveel: le monde depuis son jardin

Roger Raveel, «Le Cortège de peintures de 1978 de Machelen-sur-Lys», 1978, Collection Museum Arnhem.
Roger Raveel, «Le Cortège de peintures de 1978 de Machelen-sur-Lys», 1978, Collection Museum Arnhem. - Raveel – MDM

Casquette vissée sur la tête, dos souvent courbé, le personnage central de bon nombre de tableaux de Roger Raveel a un air de paysan flamand crapahutant à travers la campagne. Cette silhouette que l’on retrouve à maintes reprises est directement inspirée du père de l’artiste, spécialiste du lin et meunier itinérant. Rien de naturaliste pourtant dans cette figure archétypale. Pas plus que dans les décors où elle évolue. Car Roger Raveel a toujours tracé sa route en marge des courants dominants, qu’ils soient conservateur ou d’avant-garde.

Ceci aurait déjà suffi à le mettre dans une position d’outsider. Il aura fallu en plus que cet homme né en 1921 à Machelen-aan-de-Leie, petite bourgade entre Deinze et Gand, décide d’y rester sa vie entière, refusant tout autant de se montrer à la capitale que de voyager à travers le monde.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct