Trains bondés vers la Côte: le ministre Gilkinet défend la liberté de se déplacer

Georges Gilkinet.
Georges Gilkinet. - Photo News.

Des trains pris d’assaut et des gares bondées, par temps de covid, alors que le beau temps était annoncé depuis plusieurs jours : ce n’est pas la meilleure image, singulièrement pour le ministre en charge de la Mobilité. Alors mardi, en commission de la Chambre, Georges Gilkinet a été soumis aux questions de pas moins de sept députés, de la majorité comme de l’opposition, sur les mesures anti-covid à la SNCB, « la non-anticipation » de l’affluence ou « le manque de volonté politique » dans ce dossier.

Et force est de constater que, face au chaos de ce mardi, le ministre n’avait guère d’argument massue pour sa défense. Coincé par deux éléments majeurs.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct