Une sélection élargie pour l’Euro? L’hypocrisie sanitaire du non-choix

PhotoNews
PhotoNews

Des voix se sont fait entendre et des initiatives ont été prises pour alléger le quotidien de ces sportifs en surchauffe continue. Le passage temporaire à cinq permutations en cours de match a ainsi été acté en début de saison jusqu’à se profiler doucement, à l’heure d’aujourd’hui, comme un droit universellement acquis. Et c’est sans doute une très bonne chose au milieu de cadences infernales, dictées par les impératifs commerciaux d’un big business dont la planche à billets doit tourner H24.

Relayée depuis hier par bon nombre de sélectionneurs européens – à commencer par Roberto Martinez – l’initiative prise par l’Italien Roberto Mancini de demander à l’UEFA l’élargissement des sélections pour l’Euro s’inscrit-elle dans ce sens ? La réponse est non. Du prétexte insidieux à l’explication rationnelle, il y a en effet souvent un monde. Un monde fait, entre autres ingrédients, de manipulation médiatique.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct