Sorties provocantes de la N-VA: «Il est urgent d’objectiver les faits»

Sur le plan politique, comment décoder les déclarations de Jan Jambon ?

Ce n’est pas la première fois que Jambon tient ce genre de propos. Il avait déjà dit, après les attentats, qu’on avait dansé dans certains quartiers de Bruxelles. Ici, il parle de « partie significative ». Le problème est là. Jambon est responsable de la sécurité du pays. Il tient ces propos sans preuve et sans chiffres. Et il estime qu’il n’a pas à se justifier car ces informations viendraient du Conseil national de Sécurité.

Théo Francken, secrétaire d’Etat à l’Asile et à la Migration le soutient. Geert Bourgeois va dans le même sens. La N-VA n’essaye-t-elle pas de rassurer son électorat ?

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct