Herstal: une convalescence covid à la maison

L’urgentiste de la clinique André Renard, Stéphanie Charpentier, estime que passer sa convalescence chez soi procure un moral bénéfique pour se sortir de la maladie.
L’urgentiste de la clinique André Renard, Stéphanie Charpentier, estime que passer sa convalescence chez soi procure un moral bénéfique pour se sortir de la maladie. - Michel Tonneau.

Un tensiomètre, un thermomètre et un oxymètre ! Ce sont trois éléments essentiels pour vérifier la tension, la température et le taux d’oxygène transporté dans le sang. Dans les hôpitaux, c’est ce qui est nécessaire pour surveiller un patient légèrement ou modérément atteint du covid. A la clinique André Renard, ce sont ces mêmes instruments de mesure, reliés à un téléphone, dont disposeront désormais les patients afin de pouvoir réaliser leur convalescence à domicile. Un projet pilote pour lequel l’Inami a choisi l’hôpital de Herstal comme lieu de suivi des patients afin de déterminer si la solution du télémonitoring peut être une véritable piste de solution face au manque de place que connaissent certains hôpitaux à l’occasion de cette pandémie mondiale.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct