Lionel Rigolet: «Depuis les attentats, il y a 50 à 70% de touristes en moins à Bruxelles»

Jean-Jacques De Neyer
Jean-Jacques De Neyer -

Alors que la prestigieuse enseigne de la place Rouppe s’apprête à fêter ses 90 ans, le gendre de Pierre Wynants doit faire face à une baisse considérable du chiffre d’affaires de son restaurant. La faute aux attentats de Paris, puis de Bruxelles :« Depuis les attentats, il y a 50 à 70 % de touristes en moins à Bruxelles », constate-t-il. Mais pas seulement. «  Le piétonnier nous a fait beaucoup de tort, ainsi que la fermeture des tunnels. Il y a un moment donné où les pouvoirs publics devraient réagir. Bruxelles est en train de mourir. On fait tout pour que les gens ne viennent plus dans le centre  », accuse le chef.

Liolel Rigolet affirme cependant ne « pas être contre le piétonnier, mais il a été pensé à l’envers. Quand on regarde Gand, par exemple, tout est organisé et pensé en amont, notamment avec des parkings appropriés.  »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct