Soixante ans après Youri Gagarine, le blues des cosmonautes russes

Soixante ans après Youri Gagarine, le blues des cosmonautes russes

Reportage

Comme la terre tourne autour du soleil, la ville de Gagarine gravite autour de son fils préféré. Il a sa statue sur la place centrale, sa grande avenue, ses musées, dont la maison familiale, son cinéma – le Cosmos bien sûr. Youri Gagarine, le premier homme à être allé dans l’espace, est omniprésent dans la cité de 28.000 habitants où il a grandi : Gjatsk, dans la région de Smolensk, rebaptisée à son nom en 1968, juste après sa mort dans un accident d’avion.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct