Le ministre de la Justice veut décriminaliser la prostitution: «Tout le monde gagnera à avoir de la clarté»

Le ministre de la Justice veut décriminaliser la prostitution: «Tout le monde gagnera à avoir de la clarté»
BelgaImage

Le ministre de la Justice, Vincent Van Quickenborne, veut décriminaliser le « travail sexuel », a-t-il indiqué jeudi à la Chambre en réponse à une question de Marianne Verhaert (Open Vld).

La prostitution n’est pas légale en Belgique, mais elle est tolérée. Cette attitude n’est pas seulement hypocrite, elle est aussi dangereuse, estime le ministre. « Parce que nous sommes dans une zone grise, la porte est grande ouverte aux abus, aux maquereaux et à la prostitution forcée », a-t-il ajouté.

M. Van Quickenborne proposera au conseil des ministres de s’engager dans la voie de la décriminalisation. « Tout le monde gagnera à avoir de la clarté. Le travail sexuel est une activité régulière, économique à condition qu’il s’agisse de majeurs qui ont fait ce choix », a-t-il expliqué.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct