Françoise Tulkens: «La Cour est une conscience qui sonne l’alarme»

«L’indépendance, par rapport à tout pouvoir, et l’impartialité, à ne pas confondre avec la neutralité, sont les exigences éthiques de la fonction de juger», insiste Françoise Tulkens.
«L’indépendance, par rapport à tout pouvoir, et l’impartialité, à ne pas confondre avec la neutralité, sont les exigences éthiques de la fonction de juger», insiste Françoise Tulkens. - Bruno Dalimonte

Juge puis vice-présidente de la Cour européenne des droits de l’homme, Françoise Tulkens connaît l’institution sur le bout des doigts pour y avoir siégé de 1998 à 2012.

La CEDH est-elle moins progressiste qu’avant ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct