Un Mambourg fantomatique à Charleroi

@News
@News

Jusqu’au message qu’il a posté sur ses réseaux sociaux le 16 mars dernier, le Sporting de Charleroi avait été « relativement épargné » par le Covid-19. Certes, comme nous l’avait dit le directeur administratif Pierre-Yves Hendrickx fin décembre, « quasi un joueur sur deux a déjà été testé positif au coronavirus », mais cela n’avait presque jamais eu d’impact sur le noyau les jours de match. Il y avait bien eu les défections de Nicholson, Descamps ou plus récemment Teodorczyk, mais jamais le Sporting n’avait dû faire valoir ses droits de demander le report d’une rencontre suite à un nombre de cas trop important parmi son noyau professionnel. La donne a toutefois radicalement changé mi-mars puisqu’alors que plusieurs cas positifs étaient révélés dans le noyau (et le staff) carolo le 16 mars, une deuxième salve de mauvaises nouvelles était annoncée le lendemain. Avec comme conséquence immédiate l’annulation de la séance du 18 mars et, dans la foulée, le report du match au Beerschot prévu le 20.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct