Une recapitalisation de l’aéroport de Charleroi pour survivre à la crise

La survie de BSCA - Brussels South Charleroi Airport - passera aussi par une augmentation des taxes d’aéroport, ce à quoi Ryanair est particulièrement allergique.
La survie de BSCA - Brussels South Charleroi Airport - passera aussi par une augmentation des taxes d’aéroport, ce à quoi Ryanair est particulièrement allergique. - Photo News

Pour assurer la survie et donner une bulle d’oxygène à l’aéroport de Charleroi, son conseil d’administration a fini par adopter un plan stratégique mi-mars afin de répondre à la demande pressante de la Région depuis octobre. L’objectif du plan est de ne pas toucher à l’emploi, largement affecté par le chômage Covid pour l’instant et qui devra se montrer encore plus flexible à l’avenir.

La survie de l’aéroport et son redémarrage impliquent donc un apport rapide de 40 millions, en plus de tous les efforts réalisés et à réaliser pour diminuer les coûts (-10 % par rapport à 2019).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct