Dries De Bondt: «Avec Mathieu, tu sais qu’à la fin, il terminera le boulot»

Dries de Bondt, à la planche pour Mathieu van der Poel, ici à Sanremo. @News
Dries de Bondt, à la planche pour Mathieu van der Poel, ici à Sanremo. @News

Il se démarquera, quoi qu’il arrive, dans les larges pages de statistiques et d’anecdotes qui garnissent l’étagère cycliste comme le seul champion de Belgique à avoir disputé, au cours d’un même et seul règne, deux Tour des Flandres mais pas un seul Paris-Roubaix. « Ah tiens, c’est vrai ça, je n’y avais pas pensé. Tu es le premier à m’en parler », s’amuse Dries De Bondt, le téléphone laissant aisément transparaître le sourire qui l’habite. « Vu le contexte, avec le coronavirus et les championnats décalés en septembre l’année dernière, je n’aurai que huit mois avec ce maillot mais j’aurai au moins eu la chance de faire toutes les classiques deux fois. Enfin, sauf Roubaix du coup (rires). Mais surtout, deux Ronde et ça, pour un Belge, c’est vraiment quelque chose de spécial même si j’avoue que l’absence de public, de l’atmosphère qu’il y a autour de cette course, me laisse comme un petit manque… »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct