Piergiorgio Pulixi: deux femmes face aux mystères de la Sardaigne

Piergiorgio Pulixi excelle à donner vie à ses personnages.
Piergiorgio Pulixi excelle à donner vie à ses personnages. - Daniela Zedda.

En Sardaigne, le silence est presque une religion » écrit Piergiorgio Pulixi à la page 24 de son roman L’île des âmes. Et il poursuit : « L’île est composée de distances infinies et de silences ancestraux qui ont quelque chose de sacré. » C’est sur cette île que débarque Eva Croce, policière milanaise mutée à l’unité des crimes non élucidés de la police de Cagliari. Une section qui vient tout juste d’être mise sur pied et où elle aura pour unique partenaire Mara Rais, mutée elle aussi après une sombre histoire de harcèlement sexuel de la part d’un supérieur. Mara a porté plainte mais même sa coéquipière de l’époque, pourtant au courant de toute l’affaire, a prétendu ne rien savoir. Du coup, c’est Mara qui est devenue la pestiférée, voyant sa carrière à la section des homicides quasiment réduite à néant.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct