Le Quesnoy, la naissance d’une héroïne

De l’intérieur du château comtal, on peut encore découvrir, en sous-sol, deux étages de caves de l’époque.
De l’intérieur du château comtal, on peut encore découvrir, en sous-sol, deux étages de caves de l’époque. - Geert Van de Velde.

L’enceinte médiévale de cette ville du Nord de la France, renforcée par Charles Quint, fut transformée au XVIIe siècle par Vauban, l’architecte militaire, qui éleva sur ces bases anciennes les fortifications encore debout aujourd’hui. Elles enserrent toujours de manière spectaculaire Le Quesnoy. Nous les traversons pour atteindre le centre historique.

Sur la place du général Leclerc se dresse un portail, dernier vestige ou presque du château comtal. Les éléments plus récents n’éclipsent pas la maçonnerie originelle de 1160, date à laquelle Baudouin le Bâtisseur lança la construction d’un château fort. Ce comte peut être considéré comme le véritable fondateur du Quesnoy, car autour de la citadelle militaire s’élevèrent non seulement des remparts mais aussi une première forme concentrée d’habitat. Il faudra cependant attendre le rapprochement entre Hainaut et Bourgogne pour que la ville se développe réellement et que le château prenne un aspect plus riant.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct