Sainte-Waudru, la gloire de Philippe

L’actuelle Sainte-Waudru était en construction sous Philippe le Bon.
L’actuelle Sainte-Waudru était en construction sous Philippe le Bon. - Geert Van de Velde.

L’importance de Mons se révéla quand le duc Philippe y organisa en 1451 le chapitre (c’est-à-dire la réunion) de la Toison d’Or. À l’ombre de ce prestigieux club de chevalerie bourguignon, l’ordre hainuyer de Saint-Antoine était en train de tomber aux oubliettes.

Les célébrations religieuses eurent lieu dans l’église Sainte-Waudru, une église romane déjà partiellement détruite. Le chœur de l’église actuelle était en construction juste à côté. Le reste de ce nouveau lieu de prière ne serait terminé qu’en 1686, un record que même l’éternel chantier de la gare montoise ne battra pas.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct