Ath, de l’enfer à la corde

Le château peut-être le plus impressionnant de tous, celui de Solre-sur-Sambre.
Le château peut-être le plus impressionnant de tous, celui de Solre-sur-Sambre. - Geert Van de Velde.

Qui veut voyager encore un peu dans les traces bourguignonnes du Hainaut peut se rendre au monumental château d’Antoing, tout cerné de murs (les ducs, de Philippe le Bon à Charles Quint, y vinrent en visite), ou partir en quête des restes du château de Herchies (dont un donjon bâti par le chancelier Rolin). Mais n’oubliez surtout pas de faire halte au château peut-être le plus impressionnant de tous, celui de Solre-sur-Sambre, qui, comme le domaine de Potelle, appartint à Gilles de Mortagne l’écartelé et finit dans les mains du chancelier Carondelet. Pour ma part, je me rends à Ath, où m’attend une surprise de taille.

Nous nous promenons d’abord de la Grand-Place vers la tour Burbant, seul vestige du château que fit bâtir, je vous le donne en mille, Baudouin le Bâtisseur en 1166. Pas étonnant que cet infatigable comte se soit brisé le dos trois ans plus tard pendant l’inspection d’un de ses innombrables chantiers, terrible accident auquel il survivrait encore deux ans.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct